feuille verte

Un nouveau pont ?

  Pourquoi un projet de pont ?

Pour pallier les problèmes d’engorgements des axes routiers, le Plan de Déplacement Urbain (PDU) prévoit 4 projets d’infrastructures routières pour le contournement Sud-Est du Grand Clermont, l’avenue Sud, l’élargissement d’une portion de A71/75, la liaison sud-ouest (LUSO) ainsi que le contournement de Cournon d’Auvergne et de Pérignat-ès-Allier avec la construction d’un nouveau pont sur l’Allier.

Actuellement, le franchissement de l’Allier par les voitures venant des territoires de l’Est de Clermont-Ferrand se fait au niveau des communes de Pérignat-ès-Allier puis de Cournon. La traversée quotidienne de ces deux communes par 20 000 voitures et 1000 camions entraîne des problèmes de saturation du réseau, mais aussi et surtout de sécurité et de pollutions atmosphériques et sonores.
L’association cournonnaise E.N.P.A. (Ensemble pour un Nouveau Pont sur l’Allier : https://sites.google.com/site/enpacournon/home) et son homologue Pérignatoise expriment depuis bientôt 20 ans leurs mécontentements de la situation. Après des années de discussion et de négociations, Le Conseil Général du Puy-de-Dôme a soumis au vote de son assemblée un projet de déviation qui a été voté à l’unanimité. Il fait aujourd’hui l’objet d’une demande de classement en déclaration d’utilité publique.

  Les problèmes de circulations en images

 

  Le tracé envisagé pour ce nouveau pont

 

Photos de l’étude des différents tracés réalisée par le CD63 pour le contournement Sud-Est lié au trafic Est-Ouest. Parmi les différents tracés étudiés, c’est le projet de franchissement en jaune qui a été retenu par le Conseil Départemental.

  Notre avis sur ce projet

A ce stade du projet, et dans la mesure où le dossier de déclaration d’utilité publique n’a pas été soumis à enquête publique, le comité syndical du SEAT n’a pas pris de position officielle sur ce dossier.
Sans préjuger de l’avis qui pourrait être émis sur ce projet de déviation et de franchissement de l’Allier, nous souhaitons que le choix retenu corresponde à un équilibre le plus harmonieux possible entre la nécessité de répondre aux problèmes de circulation automobile sur le sud-est de l’agglomération, et le respect des espaces à enjeux environnementaux très forts du secteur, enjeux aux rangs desquels l’Ecopôle du Val d’Allier occupe une place très importante et à part entière.

Coût du projet

Le coût du projet du pont sur l’Allier a été évalué entre 35 et 37 millions d’euros et le contournement de Pérignat-ès-Allier coûterait 6,5 millions d’euros.