feuille verte

La flore de l'Ecopôle

  L’orme lisse

  • Nom latin : Ulmus laevis
  • Rareté et protection : Plus connu sous le nom de l’orme blanc, il est devenu rare à l’état naturel (du fait notamment de la graphiose), il est cependant présent sur la majeure partie du territoire de la France métropolitaine. L’orme lisse n’est pas une espèce protégée en France.
  • A quoi ressemble-t-il ?  Arbre de 15 à 20 m, mais pouvant atteindre 30 m. Forme de cône arrondi à la cime. Tronc droit, bosselé au-dessus du tiers inférieur et garni de gourmands grêles. Base munie de grosses racines à contreforts très développés lui assurant une bonne fixation dans les zones de prédilection des forêts alluviales. Écorce d’abord lisse devenant épaisse et fissurée.
    Le bois de l’orme lisse est mou, peu coloré et peu durable, à l’exception notable de la loupe d’orme recherchée en ébénisterie d’art.
  • Reproduction et cycle de vie : Bourgeons très pointus brun-rouge, fleurs et fruits portés par de longs pédicelles (1-3 cm) se réunissant en faisceaux
  • Où peut-on l’observer sur le site ? Forêts alluviales, son habitat normal.
C. Giraud

  Les orchidées sauvages

  • Nom latin : Orchidaceae
  • Rareté et protection : La seule solution pour les protéger est de préserver leurs milieux vitaux. 10 % des espèces de la région parisienne ont disparu depuis 1950 et d’autres ont perdu 90 % de leur effectif. Les parcs nationaux, les conservatoires botaniques, les réserves naturelles, les conservatoires régionaux, le conservatoire du littoral, les arrêtés de biotope sont des mesures destinées à la préservation de toute la flore également.
  • A quoi ressemble-t-il ? Ce sont des plantes herbacées, de type divers, à feuilles réduites, à écailles, ou développées, terrestres ou épiphytes, pérennes, rhizomateuses ou tubéreuses, des régions tempérées à tropicales. Souvent portées par une longue tige, leur forme et leur coloris varient selon les espèces.
  • Reproduction et cycle de vie : La plupart des espèces d’orchidées sont pollinisées par une espèce définie d’insecte et toute la structure de la fleur est étudiée pour s’adapter à celui-ci. L’autofécondation est impossible en milieu naturel à cause du rostellum très prononcé séparant l’unique anthère du stigmate.
  • Longévité : Jusqu’à 20 ans.
  • Le saviez-vous ? On compte en France environ 160 espèces d’orchidées locales, certaines très répandues, d’autres au contraire plus rares menacées de disparition.
  • Où peut-on l’observer sur le site ? Dans les zones humides.