feuille verte

L'ÉCOPÔLE EN QUELQUES CHIFFRES

0
ha d'espace naturel
140 ha d'espace naturel
dont 30 ha en eau à proximité de la rivière Allier
0
espèces d'oiseaux
une biodiversité exceptionnelle
une biodiversité exceptionnelle
0
km de sentiers
5 observatoires et plusieurs panneaux pédagogiques
5 observatoires et plusieurs panneaux pédagogiques
0
ha de zone de pêche
plusieurs postes de nuit
plusieurs postes de nuit
0
ans d'exploitation de carrière
10 ans de restauration environnementale
10 ans de restauration environnementale
feuille verte

QU'EST-CE QUE L'ÉCOPÔLE

L’Ecopôle du Val d’Allier est un site d’environ 140 ha situé sur les communes de Pérignat-ès-Allier et de la Roche Noire, aux portes de l’agglomération Clermontoise. Composé d’anciennes gravières, d’importants travaux écologiques réalisés en partenariat avec la LPO Auvergne ont permis de favoriser le retour de la biodiversité sur cet ancien site industriel. Ce site emblématique de la transition écologique a pour vocation de devenir un lieu pédagogique conciliant activités humaines et protection de l’environnement.

Plan réalisé par Frédéric Claveau
feuille verte

LES ÉVÉNEMENTS ÉCOPÔLE

Suivez l’agenda de l’Ecopôle et découvrez toutes les animations prévues

A la recherche des galets extraordinaires de l’Ecopôle

28/08/2020 @ 9 h 00 min – 12 h 00 min – Le programme d’animation de l’été de la Régie de Territoire est sorti ! 🙂 Et une animation est prévue sur l’Ecopôle le 28 août prochain. Une animation parent / Enfants intitulée « A la recherche des galets extraordinaires de l’Ecopôle ». Pensez à réserver auprès d’Ornella au 04.73.84.78.30 OU sur animation.regieterritoire@gmail.com C’est l’été, le soleil brille alors […]

Journée Mondiale des Zones Humides

15/02/2020 @ 9 h 00 min – 12 h 00 min – [ACTIVITE SUR RESERVATION] Samedi 15 février de 9h à 12h, la LPO Auvergne célèbrera sa Journée Mondiale des Zones Humides sur l’Ecopôle du Val d’Allier. L’occasion de découvrir le site et ses milieux naturels à la biodiversité exceptionnelle ! Renseignements et réservations au 06 14 90 94 82 ou par mail à: loris.piettre@lpo.fr

Validation programme d’animation 2020

16/01/2020 @ 14 h 00 min – Un programme d’animation a été travaillé en interne, reste plus qu’à le faire valider à l’ensemble des partenaires et acteurs du site afin d’avoir la même vision du projet ! Plus d’informations très prochainement.

feuille

ACTUALITÉS

This message is only visible to admins.
Problem displaying Facebook posts. Backup cache in use.
Click to show error
Error: Error validating access token: The session has been invalidated because the user changed their password or Facebook has changed the session for security reasons. Type: OAuthException
[NOUVELLES RECRUES]L’équipe de l’Ecopôle est heureuse d'accueillir une nouvelle chargée de communication et d’animation à mi-temps, ainsi que deux nouvelles stagiaires en 2022. 🎉La nouvelle chargée de communication et d’animation au sein du SEAT, Julie Delobeau, est diplômée d’une licence en Conception et Aménagement du paysage, d’un master en Urbanisme, habitat et Coopération internationale. 🦢En collaboration avec le coordinateur de projets de l’Ecopôle, elle sera chargée du projet “Une autre gouvernance pour une mise en commun de l’Ecopôle du Val d’Allier” (concours financier de la Fondation de France). 🌿Nos nouvelles stagiaires qui enrichissent l’équipe du SEAT : Zoé Guicquero, diplômée d’une licence de sociologie et actuellement en 1ère année de master Gestion des Territoires et Développement Local à Clermont-Ferrand, accueilli en tant que stagiaire Chargée d'Étude. 🦋Tifen Labrugere, diplômée d’une licence d'histoire de l’art et actuellement en dernière année de master Direction de Projet et Établissement Culturel, parcours Accompagnement Culturel et Touristique des Territoires, accueilli en tant que stagiaire Événementiel, Communication et Animation. 🐞Bienvenue à toutes ! ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook
[EXPOSITION ESPACE NATUREL SENSIBLE (ENS)] 🦋🌿🌷L'Ecopôle du Val d'Allier fait partie du réseau des 23 sites ENS du département du Puy-de-Dôme ! 🐞[Exposition] 🍃 Dès aujourd'hui et jusqu'au 4 mai, retrouvez l'exposition "Immersion" à la mairie Chauriat, pour plonger au cœur ❤️ des 23 espaces naturels sensibles du #puydedome ! 😍 Plusieurs sorties natures sont organisées autour de cette exposition, qui sera ensuite présentée au Centre d’ailleurs de Saint-Jean-des-Ollières.ℹ️ Infos et réservations au bureau d'informations touristiques de Billom : 04.73.68.39.85.#culture #nature #protéger ✅ En savoir plus sur les espaces naturels sensibles du Puy-de-Dôme 👉 ens.puy-de-dome.fr/accueil.htmlBillom Communauté Le Centre D'ailleurs Maison du tourisme Livradois-Forez - Informations locales Le Semeur Hebdo France Bleu Pays d'Auvergne ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook
[ATTENTION PASSAGE DANGEREUX- SENTIER DES ETANGS]L’escalier présent sur le sentier des étangs est hors service, son passage est devenu trop dangereux il est donc INTERDIT ⛔️ de l’emprunter. Des dispositions d’aménagement vont bientôt être mises en œuvre en partenariat avec la LPO pour pallier ce problème. (Nouveau tronçon d’itinéraire) 🚧Nous vous invitons lors de vos balades à contourner celui-ci par le chemin situé proche de l’entrée d’ALKERN. (Cependant attention, passage sur route) 🚛 ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook
[RETOUR DE LA COMMUNICATION]Avec le retour du printemps, le retour de la communication autour de l’Ecopôle se (re)met en place. 🌷Avec l’arrivée des fleurs se conjugue l’arrivée de deux nouvelles stagiaires et d’une nouvelle chargée de communication à temps partiel. Elles vous seront bientôt présentées. 🌼C'est l'occasion de vous (re)connecter à nos différents réseaux sociaux pour vous tenir informé, ainsi qu’à la nature en allant profiter du site de l’Ecopôle 🌳🌱#communication #nouvellerecrue #nature #fleurs #printemps #ecopolevaldallier #puydedome #auvergne ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook
UNE MORUE PÊCHÉE À PROXIMITÉ DE L'ECOPÔLE ! [ Ecopole Val d'Allier ]voir le récit sur le site de la commune : www.perignat-es-allier.fr/fr/actualite/211392/une-morue-pechee-proximite-ecopole👉 L’histoire commence le jour de l’ouverture de la pêche à la truite...🔵 Luc Abillot, amateur éclairé de pêche à la truite, pratique depuis le lever du jour son sport favori dans la rivière Auzon, à proximité de l’Ecopôle. En fin de matinée, après en avoir attrapé deux de belle taille, une troisième se manifeste par une touche très marquée. 15 bonnes minutes d’une intense et loyale bataille lui sont alors nécessaires pour approcher de son épuisette un spécimen de plus de 70 cm. Quelle prise !! Il n’en croit pas ses yeux. Mais la surprise ne s’arrête pas là. 🔵 En effet, ce n’est pas une truite qu’il a attrapée mais un poisson large aux reflets bleutés qu’il ne reconnait pas. Rentré chez lui, ses recherches sur Internet lui indiquent que ce poisson qu’il a ramené dépassant de sa panière serait... une morue ! 🔵 Très sceptique malgré la ressemblance frappante, il appelle Anatole Gruzelle, chargé de mission à l’Ecopôle du Val d’Allier, lequel peut activer ses réseaux dans les milieux naturalistes et de la recherche scientifique sur les milieux aquatiques. Contacté à son tour, Luc Bortoli de la fédération de pêche du Puy de Dôme oriente alors Mr Gruzelle vers l’IFREMER (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer) qui confirme l’identification. 🔵 En effet, selon l’institut, quelques spécimens auraient été signalés sur l’ensemble du territoire européen depuis quelques années, particulièrement sur les zones de montagne. Sa curiosité émoustillée par ces informations, Anatole Gruzelle joint alors la société locale de pêche de Besse en Chandesse, « Tout pour ma Gaule », présidée par Emmanuel Macrot. L’homme confirme à son tour : « depuis quelques années, plusieurs spécimens ont été repérés sur la Couze, notamment sur le barrage hydro électrique installé en 2009 à la sortie immédiate de la ville en zone encore très urbaine ». Il avance une explication possible à cette présence d’espèces très inhabituelles : « Le barrage a nécessité l’installation de paliers, appelés passes à poissons, pour faciliter la remontée des migrateurs, particulièrement les saumons de l’atlantique, qui viennent se reproduire dans les ruisseaux des hautes vallées du Sancy. L’hiver dernier a été très rigoureux et a conduit la ville de Besse, comme le Conseil Départemental, à saler considérablement les voiries (5 à 10 000 tonnes sont épandues par an pour 8 à 12 millions d’euros), y compris les trottoirs. Lors des pluies ou de la fonte des neiges, ces surfaces imperméables ont favorisé le ruissèlement des eaux, très chargées en sel, lesquelles ont pu se concentrer dans les cavités creusées par le courant an aval des passes. Un lien pourrait ainsi être fait entre le sel, les trottoirs et les passes qui auraient fait monter les morues, morues dont on sait qu’elles apprécient ce milieu ».🔵 Ivanovna Kalnina, chercheuse à l’université Latvia de Riga, a fait les mêmes constats dans son pays où les hivers très froids obligent les autorités à un salage massif des routes. Habitant désormais la France où elle a rejoint son compagnon, cette chercheuse d’origine lettonne, de Montcel dans les Combrailles, a elle-même récemment observé deux morues dans la Sioule. Elle dit également avoir interrogé à ce sujet les responsables de Terana, le laboratoire d’analyse d’eau du département du puy de Dôme. Ces derniers, Hélène Acéhel et Gérard Manvussat, ont donné des réponses assez vagues sur ces questions de concentration en sel proche de l’eau de mer. Ils considèrent que ces observations ne sont que ponctuelles et mériteraient une macroanalyse.🔵 Même flou du côté de Yann Amard-Dézecoleau, directeur de cabinet du Président du Conseil Départemental, lequel a plutôt cherché à noyer le poisson en indiquant que le Président ne mange que du poisson d’eau douce, sauf le sandre qu’il ne digère pas, ne serait-ce que lorsqu’on prononce son nom.🔵 Pour Yvan Depneux et Micheline Salluy-Vabien, délégués de la prévention routière, les équipements hivernaux sont une solution mais seulement 30 % des usagers se sont équipés, ce qui oblige à continuer le salage. Constat confirmé par Eddie Vidande, chargé de mission au PC route de la préfecture du Puy de Dôme, lequel considère qu’il faut malgré tout continuer à valoriser ces actions.🔵 Pour terminer les investigations, Luc Abillot et Anatole Gruzelle ont interrogé Jean Paul Goudefiche, un des derniers pêcheurs professionnels exerçant sur l’Allier. Ce dernier a indiqué avoir pêché lui aussi à plusieurs reprises des morues dans l’Allier. Il aurait même déjà attrapé cette année deux beaux bars et quelques maquereaux mais personne dans le milieu n’a confirmé ses propos. 🔵 La piste du sel et de son lien éventuel avec la présence des morues dans nos rivière reste donc à confirmer. Paule Hussion, bénévole à la Frane (France nature environnement) est quant à elle convaincue du bien-fondé de cette hypothèse : « des saumons ont aussi été observés en dévalaison au mois d’avril, alors qu’à cette époque ils remontent. Selon LOGRAMI (association qui observe la migration des saumons), cette désorientation peut s’expliquer par le fait que la concentration très élevée en sel, constatée en fin d’hiver notamment dans les Couze, laisse penser aux saumons qu’ils se sont trompés. Certains font alors demi-tour pour rejoindre les lieux de haute mer d’où ils viennent. Ironie du moment : du fait de la fonte de la banquise, ces eaux sont de moins en moins salées. Extenués par leur double périple, Ils s’y reproduisent alors, inversant le cycle naturel. »Un constat qui fait froid dans le dos, même en ces périodes de réchauffement climatique.D’autant que les procédures engagées contre le salage des routes en lien avec l’apparition des morues ont toutes abouti à un non-lieu. ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

INSCRIPTION NEWSLETTER

feuille verte

#ECOPOLEVALDALLIER

Partagez vos plus beaux clichés via le hashtag #ecopolevaldallier

VENIR À L’ÉCOPÔLE

ÉCOPÔLE DU VAL D’ALLIER

ROUTE DE MIREFLEURS
63 800 PÉRIGNAT-ÈS-ALLIER

ENTRÉE SUR LA DROITE
ENTRE PÉRIGNAT-ÈS-ALLIER
ET LA ROCHE NOIRE