feuille verte

Les autres espèces

  Le crapaud calamite

  • Nom latin : Epidalea calamita
  • Rareté et protection : Non menacé
  • A quoi ressemble-t-il ?  Le crapaud calamite ou crapaud des joncs est une espèce d’amphibien qui se rencontre en Europe. Le mâle mesure de 40 à 70 mm, la femelle de 50 à 80mm. Il se distingue essentiellement par une ligne médiane jaune ornant son dos. Toutefois, celle-ci peut-être discontinue, voire absente. Dos verdâtre généralement parcouru par une mince ligne jaune de la tête au cloaque. Pupille horizontale et iris jaune-vert grisâtre. Ses pattes sont relativement courte, surtout celles de derrière. Mâle avec un seul sac vocal très proéminent.
  • Que mange-t-il ? Des insectes (papillons, libellules, criquets…), des crustacés, des gastéropodes (escargots).
  • Reproduction et cycle de vie : Longue période de reproduction de fin mars à septembre, actif notamment après les orages en été, déserte son site de reproduction dès lors qu’il se végétalise. Ponte en chapelets, en eau peu profonde, déposés à même le fond.
  • Habitat: Il vit en plaine et en moyenne montagne, dans les habitats sablonneux et ensoleillés. On le trouve dans une végétation ouverte assez rase, alternant avec des sols nus : sables littoraux, zones de graviers et de galets, pelouses, prés salés, landes éparses à bruyères et à genêts, affleurements rocheux, lisières forestières. Il vit aussi dans les milieux créés par l’Homme : carrières, gravières, parcs urbains, friches, ruines, murets etc.
  • Longévité : 15 ans
  • Où peut-on l’observer sur le site ? Dans les roselières, hauts fonds et les mares temporaires
  • Quand peut-on l’observer sur le site ? De mars à octobre
L. Tailland
Pixabay

  Le Cuivré des marais

  • Nom latin : Lycaena dispar
  • Rareté et protection : Protégé en Europe et en France
  • A quoi ressemble-t-il ?  Petit papillon, le dessus du mâle est cuivré avec une étroite bordure marron et à la partie postérieure des ailes postérieures une suffusion marron. Les ailes antérieures du dessus de la femelle sont cuivre avec une large bordure marron et ornées de grosses taches marron formant une ligne et les ailes postérieures sont marron avec une bande submarginale orange.
  • Que mange-t-il ? Le nectar des fleurs
  • Reproduction et cycle de vie : Les œufs d’une couleur gris clair caractéristique, sont pondus sur les feuilles des plantes hôtes. Leur incubation dure 5 à 16 jours. La jeune chenille, petite et trapue, possède une tête rétractile marron et un corps de couleur vert vif couvert de points blancs avec une bande dorsale et des stries latérales vertes peu marquées. Au second stade elles sont de couleur rosâtre.
  • Longévité : 1 an
  • Où peut-on l’observer sur le site ? Sur les berges et les prairies humides
  • Quand peut-on l’observer sur le site ? De juin à juillet

  La grenouille verte

  • Nom latin : Pelophylax lessonae
  • Rareté et protection : Non menacée
  • A quoi ressemble-t-elle ?  Pupille ovale horizontale et iris noir et or, ligne dorsale verte et bourrelets latéraux-dorsaux marqués, dos vert avec tâches foncées, sacs vocaux latéraux blanchâtres, 8-15 cm
  • Que mange-t-elle ? Des insectes (papillons, libellules, criquets…), des crustacés, des mollusques, des poissons
  • Reproduction et cycle de vie : Reproduction : tardive (≈mai) par rapport à la grenouille rousse, ponte : masses gélatineuses denses, souvent groupées, non accrochées à un support et déposées dans l’eau peu profonde
  • Longévité : 6 à 10 ans
  • Où peut-on l’observer sur le site ? Dans les roselières, les hauts fonds, les étangs, les mares temporaires
  • Quand peut-on l’observer sur le site ? Toute l’année
Pixabay
C. Giraud

  Orthetrum reticule

  • Nom latin : Orthetrum cancellatum
  • Rareté et protection : non menacé
  • A quoi ressemble-t-il ? C’est une libellule à l’abdomen bleu, jaune ou noir ne possédant pas de tâche noire à la base des ailes. 
  • Que mange-t-il ? La larve mange des insectes aquatiques et les adultes mangent des insectes volants.
  • Où peut-on l’observer sur le site ? Dans les étangs, les zones steppiques et dans les mares temporaires
  • Quand peut-on l’observer sur le site ? De mai à octobre